• Natacha

Vivre les révisions et les examens avec sérénité... c'est possible !

Souvent, quand j’accompagne des étudiants, je me dis que j’aurais bien aimé avoir une méthode pour moins stresser quand j’étais à leur place !

Une méthode qui m’aurait peut-être évité de déclencher des douleurs insupportables à l’estomac à l’approche d’un examen d’une matière que je n’aimais pas, de perdre complètement mes moyens à l’oral face à une prof de fac qui me traumatisait, à tel point que je me suis trouvée en incapacité totale de réviser sa matière, ou encore de passer mon permis sous anxiolitique ! (aïe, je n’en suis pas fière. La monitrice m’a dit que je n’avais jamais aussi bien conduit… je ne lui ai pas avoué mon petit secret !).


Maintenant, tout cela c’est du passé ! Je peux mesurer la différence entre les examens passés il y a plus de 20 ans (ou là là, déjà…) et ceux plus récents pour devenir Sophrologue ! Je crois que je me souviendrais toujours du jour de l’écrit de la 2è année : nous nous rendions avec une collègue de promo par le train à l’école. Nous avions prévu une marge en prenant un train plus tôt qui nous faisait normalement arriver 30mn à l’avance. Evidemment, ce jour-là, je ne sais plus pour quelle raison, le train est resté arrêté un certain temps en pleine voie. Situation qui m’aurait mis en panique totale il y a quelques années ! Nous nous sommes surprises à rester calmes et à se dire que de toute façon nous ne pouvions rien y faire. Bilan des courses, nous sommes arrivées juste à l’heure et je me suis même payée le luxe de dire bonjour à chacun des autres membres de la promo avant de m’asseoir et de démarrer l’examen !


Tout ça pour dire, stresser pour un examen n’est pas une fatalité, et qu’il existe des moyens, la sophrologie en fait partie, pour mieux gérer son stress pendant les phases d’examen mais aussi lors des révisions. Voir la somme de travail à réaliser, de cours à réviser peut donner le vertige et susciter des angoisses. La sophrologie peut aider à les apaiser, à prendre du recul, pour gravir les étapes une par une plutôt que d’avoir la sensation de gravir la montagne d’un seul coup.

Je dis bien gérer et pas supprimer le stress. N’oublions pas que le stress est nécessaire pour mobiliser nos ressources en vue de nous adapter à la situation. L’idée sera donc de diminuer son intensité pour qu’il reste mobilisateur.


La sophrologie va permettre de :

  • Développer la capacité de concentration pour optimiser les révisions et faciliter le lâcher-prise

  • Se détendre, récupérer efficacement et favoriser un sommeil réparateur pour une meilleure mémorisation et une meilleure gestion du stress

  • Acquérir des outils pratiques pour diminuer l’intensité du stress avant et pendant les examens

  • Mobiliser ses ressources et renforcer la confiance en soi en vue des examens pour se sentir plus serein à l’approche et pendant les épreuves

Via des exercices de respiration, stimulations corporelles, de concentration, de relaxation et de visualisation mentale que l’étudiant va pouvoir reproduire en toute autonomie


Comment et où pratiquer :

  • Gratuitement, en atelier de groupe au sein de certaines écoles et universités.

  • Au cabinet du sophrologue en individuel ou en groupe

Quelques exemples d’interventions auxquelles je participe ou que j’organise directement :

- Université de Nantes (tous les campus) en novembre

- Atelier en cabinet en décembre


Besoin de plus d’infos ? N’hésitez pas à me contacter.



26 vues0 commentaire